Ben

Ben

Né à Naples en 1935 Vit et travaille à Nice À la fin des années 1950, Ben ouvre à Nice une petite boutique dont il décore la façade d'une accumulation d'objets hétéroclites et dans laquelle il vend des disques d'occasion. Dans sa boutique ou plutôt sur le trottoir se retrouvent les principaux membres de ce qui sera appelé l'École de Nice : César, Arman, Martial Raysse, Sosno, etc.

Proche d'Yves Klein et séduit par le nouveau réalisme, il développe l'idée que « l'art doit être nouveau et apporter un choc ». Son oeuvre, basée sur un principe d'écriture peinte, est à rapprocher de la peinture lettriste.

Au début des années 1960, il rejoint le groupe Fluxus, mouvement artistique aux médium éclectiques s'inscrivant dans la tradition subversive de Dada et prônant la "réalité du non-art".

Il dévoile régulièrement dans ses billets pour la revue Art Jonction la face cachée du monde feutré de l'art contemporain et des agissements de ses personnalités (institutionnels, galeristes, artistes, etc).

Il définit lui-même son art comme un « un art d'appropriation », déclarant : « Je cherche systématiquement à signer tout ce qui ne l'a pas été. Je crois que l'art est dans l'intention et qu'il suffit de signer. Je signe donc : les trous, les boîtes mystères, les coups de pied, Dieu, les poules, etc. Je vais être très jaloux de Manzoni qui signe la merde et qui me volera l'idée des sculptures vivantes. »